Сigarettes 

Témoignages

La politique diversité de BNP Paribas et le rapprochement avec les universités depuis 2007.

 

Interview de Grégory Bernabeu, Campus Manager Groupe

 

 


Pourriez-vous nous présenter BNP Paribas en quelques mots ?


BNP Paribas accompagne l’ensemble de ses clients : particuliers, associations, entrepreneurs, PME, grandes entreprises et institutionnels, dans la réalisation de leurs projets en Europe et dans le monde.
Leader des services bancaires et financiers en Europe et présent dans 80 pays, le Groupe occupe des positions clés dans ses 3 domaines d’activité :

  • Retail Banking
  • Investment Solutions
  • Corporate and Investment Banking

BNP Paribas, c’est aujourd’hui près de 200 000 collaborateurs au service des clients dans 80 pays.  

 


Pourriez-vous nous présenter votre fonction au sein de BNP Paribas ?


Je suis en charge du Campus Management pour le Groupe.
Mon rôle est donc de coordonner l’ensemble de nos actions avec les écoles, universités et associations. J’interviens également sur la stratégie de développement de l’image employeur.
La finalité de mon poste est double : d’une part faire connaître nos 300 métiers et nos perspectives de carrière, et d’autre part permettre aux candidats d’intégrer notre processus de recrutement lors de nos évènements.

 


Avez-vous une politique diversité - égalité des chances ? Comment se décline-t-elle en matière de sourcing et de recrutement ?


BNP Paribas fait partie des sept premières entreprises à avoir obtenu le "Label diversité", attribué par l'Afnor, dans le cadre de la lutte contre les discriminations au travail. Ce label témoigne de l’engagement de notre entreprise en matière de prévention des discriminations, d’égalité des chances et de promotion de la diversité dans le cadre de la gestion des ressources humaines.
Par nos actions de Campus Management et un sourcing diversifié, nous essayons d’être présents partout où les talents se trouvent, en travaillant avec les écoles, les universités et les associations comme par exemple l'IMS.
Mais l’enjeu est aussi de garantir l’égalité de traitement sur toute la chaîne du recrutement.

Cela commence par l’information sur les postes à pourvoir, qui doit être largement accessible.

Puis, cela se poursuit par l’évaluation objective des compétences et des qualifications, sur la base d’offres claires et transparentes.

Cela passe aussi par la sensibilisation et la formation des recruteurs, pour éviter les pratiques discriminatoires.

Enfin, toute la procédure est soumise à des contrôles a posteriori sur des dossiers choisis de manière aléatoire. C’est la qualité de cet ensemble, de A à Z et sans aucun maillon faible, qui permet de maîtriser le risque de discrimination.

 


Pour quelles raisons vous êtes-vous rapprochés des universités ?


Il faut savoir que le Groupe BNP Paribas était naturellement déjà proche des universités. Il est d’ailleurs intéressant de noter que ces dernières années, plus de la moitié des collaborateurs embauchés en CDD/CDI sont issus de parcours universitaires. Du DUT au Doctorat, l’atout majeur des universités réside dans la pluridisciplinarité et l’excellence des formations enseignées.
Puis la loi LRU de 2007 instaurant le principe d’autonomie des universités a permis à BNP Paribas de sceller des partenariats avec deux établissements d’enseignement supérieur, à savoir l’université Paris Est Créteil (UPEC) et l’université Paris Dauphine.  
L'objectif du partenariat est de permettre aux deux parties de développer des relations de long terme en s'appuyant sur leur expertise réciproque dans le domaine de l'accompagnement et de I‘ insertion professionnelle.

 


Quels types d’actions menez-vous avec les universités ?


Un partenariat implique des actions concrètes menées conjointement sur 5  grands axes :

  • L’aide à l’insertion professionnelle
  • Le recrutement
  • L’accompagnement des étudiants en situation de handicap
  • La formation continue
  • Les activités pédagogiques et de recherche

Afin d’être pragmatique, voici le type d’actions que nous pouvons mener : des présentations métiers, du coaching au recrutement, des ateliers CV, l’attribution de bourses, des visites de l’entreprise, des journées de recrutement…

 


Quels collaborateurs de BNP Paribas participent à ces actions ?


En fonction de l’action que nous mettons en place, nous mobilisons des interlocuteurs adaptés que nous pouvons regrouper en 3 grandes catégories :

  • Les professionnels RH : ce sont les chargés de recrutement, les RH des différents métiers ou les Campus Managers qui viennent apporter leur expertise relative à l’insertion professionnelle.
  • Les experts métiers : ce sont des collaborateurs du groupe reconnus par leur niveau d’expertise sur un ou plusieurs métiers spécifiques de la banque.
  • Les ambassadeurs : ce sont des collaborateurs du groupe qui acceptent de représenter BNP Paribas dans leurs établissements de formation d’origine. Leur « parole d‘ancien » leur confère une réelle légitimité auprès des étudiants.  Par exemple, nous avons identifié dans le groupe 11 ambassadeurs de Dauphine et de L’UPEC.

 

Rencontrez-vous des difficultés dans la mise en place de ces actions ?


Les universitaires sont particulièrement demandeurs d’informations et de conseils venant de la part des entreprises. C’est toujours un plaisir d’aller à leur rencontre et nous n’avons pas de difficultés à mettre en place nos actions. De plus, nos interlocuteurs au sein même des universités (Responsable insertion professionnelle, Directeur de programme…) sont particulièrement investis.
 


Quels sont vos prochains objectifs en matière de relations avec les universités ?


Notre objectif est de continuer à développer des liens profonds avec le monde universitaire. Nous avons une forte mission de pédagogie et de sensibilisation auprès des étudiants afin de faire connaître nos métiers. Car au delà des conseillers en agence et des traders, traditionnellement connus par le grand public, BNP Paribas, c’est plus de 300 métiers à découvrir.
Qu’un étudiant choisisse de faire des études en finance, en mathématiques, en informatique, en communication, en commerce, en nouvelles technologies… Il y a certainement un métier qui lui correspondra.
Enfin, un de nos objectifs majeurs est de développer nos relations avec l’Université sur le sujet de l’alternance.

 


Quel est la part de recrutement de collaborateurs issus de l’université au sein de BNP Paribas ?


En 2011, 55 % de nos embauches en CDD/CDI sont issus de formations universitaires, contre 31 % d’écoles de commerce et 12 % d’écoles ingénieurs.

 


Si vous deviez donner 3 conseils aux étudiants des universités en faveur de leur insertion professionnelle, quels seraient-ils ?

 

  • Avoir confiance en soi : les universitaires souffrent d’un mal bien français qui consiste à s’autocensurer ou même se dévaloriser face aux étudiants d’écoles de commerce ou d’ingénieur. N’ayez pas peur d’être ambitieux et croyez en votre potentiel !
  • Construire son projet professionnel : ce n’est pas à la fin de son cursus qu’il faut se poser la question de savoir ce que l’on veut faire. Bien souvent, un diplôme à lui seul ne suffit plus, ce qui va faire la différence, ce sont vos expériences professionnelles. N’hésitez donc pas à multiplier les stages et/ou l’alternance. En plus de l’intérêt pédagogique, cela vous permettra également de conforter et d’affiner votre projet professionnel.
  • Préparer ses entretiens : préparez votre entretien de recrutement avec sérieux mais sans vous mettre la pression. Essayez d’obtenir des informations pour le poste sur lequel vous vous positionnez ainsi que son environnement. Les sites de recrutement regorgent d’informations sur la culture d’entreprise et sur les métiers. Enfin, si certaines choses ne sont pas claires, n’hésitez pas à poser des questions.      
     

Gregory Bernabeu

Campus Manager Groupe chez BNP Paribas

Tous les témoignages