Сigarettes 

Témoignages

Le Programme Bénévolat & Compétences lancé par l'association Animafac pour promouvoir l'engagement associatif et valoriser compétences acquises lors de ces expériences.

 

Interview de Bastien Engelbach, Chargé de mission à l'association Animafac

 

 

 

Pourriez-vous me présenter Animafac et votre fonction ?


Animafac est un réseau national qui propose des outils de développement, ainsi que des espaces de dialogue et d'élaboration collective à plus de 12000 associations étudiantes. Le réseau met à disposition des associations des fiches et guides pratiques et organise des formations, afin de les aider à développer leurs projets. Animafac anime également des cadres d'échange, locaux et nationaux.
Au sein d’Animafac, je suis chargé de mission sur le programme Bénévolat et Compétences. J’ai en charge son pilotage et son développement.

 


Pourquoi avez-vous créé le programme « Bénévolat et compétences » ?


Le programme Bénévolat et compétences a été impulsé à la suite d'une étude réalisée par un laboratoire du CNRS, portant sur les associations gérées et dirigées par des jeunes. Il en ressortait le constat suivant : l’engagement associatif est un temps complémentaire de celui des études. Il offre une expérience professionnalisante et permet d’acquérir des compétences, mobilisables sur un CV.

L'engagement associatif doit donc pouvoir être considéré comme un levier pour l'insertion professionnelle.

 

Or, peu d’associatifs étudiants ont le réflexe de mettre en avant leurs expériences associatives sur un CV dans la rubrique « expériences professionnelles ». Pour la plupart, ils vont la mettre dans la partie « Loisirs », sans la détailler. La principale raison à cela, est qu'ils ne sont pas conscients de ce qu'ils apprennent dans leurs associations.
 

Parce qu'il faut aider les étudiants à prendre la mesure, de l'ampleur de ce qu'ils accomplissent au cours de leur parcours d'engagement, Animafac a souhaité mettre en place un programme d’accompagnement, pour leur permettre de faire ce travail de, valorisation de leurs expériences associatives.
 


En quoi consiste ce programme ?


Le programme Bénévolat et compétences repose sur trois axes :

  • un axe d'accompagnement des étudiants dans leur démarche d'identification et de valorisation des compétences acquises au cours de leur parcours associatif ;
  • un axe de sensibilisation des entreprises à la valeur de ces compétences, dans l'optique de les inciter à en tenir compte dans leur processus de recrutement ;
  • un axe de transfert de nos outils, pour permettre à toute structure concernée par la valorisation des engagements associatifs des jeunes de s'en saisir.

Plus précisément, dans le cadre du premier axe, un portfolio de compétences a été développé. Structuré en différentes étapes, il propose une méthode qui permet de :
faire un récapitulatif de son parcours, en décrivant avec précision les tâches accomplies, dans le cadre d'un bénévolat ou d'un volontariat ;
repérer les compétences acquises et apprendre à les exprimer de façons adéquates, sur un CV, une lettre de motivation ou au cours d'un entretien.

 

Des journées de formation sont également organisées, qui se construisent autour du portfolio et au cours desquelles interviennent des professionnels des ressources humaines. A l'issue de cette formation, les associatifs étudiants ont pu repérer les compétences qu'ils ont développées et disposent de clés pour les valoriser, selon la nature de leur projet professionnel.
 


Quels sont les résultats de ce programme ?


En 2010-2011, plus de 500 étudiants ont été formés. Nous savons, grâce à l'évaluation qui est faite de notre programme, que ceux-ci ont, pour la plupart, retravaillé leur CV par la suite. C’est donc un indice du fait que la formation a joué un rôle de révélateur et a permis une prise de conscience des compétences acquises dans une association.


En fin d’année, l'évaluation nous apportera des éléments complémentaires, quant à la capacité des jeunes ayant bénéficié de nos formations, à présenter et à valoriser en entretien de recrutement, leurs expériences associatives. Pour ce faire, des simulations d'entretien seront menées par des professionnels des ressources humaines, à qui une grille d'évaluation aura été confiée au préalable.
 


Quelles difficultés rencontrez-vous ?


La principale difficulté que nous rencontrons, est qu'il n'est pas toujours facile de convaincre les étudiants du sens d’une telle démarche. Nous sommes encore prisonniers de l'idée, selon laquelle l'insertion professionnelle se prépare une fois le diplôme obtenu, et qu'il n'est pas nécessaire d'y songer au moment des études.

Cette vision linéaire – d'abord obtenir son diplôme, ensuite préparer son accès à l'emploi – fait que toute initiative d'aide à la préparation de son insertion professionnelle, ne reçoit pas un écho immédiat auprès de jeunes encore en études.
Pourtant, à la fin de la formation, les étudiants ressortent  satisfaits,  gagnent  en estime d’eux-mêmes et disposent d'éléments qui leur permettront de préparer leur entrée, dans la vie professionnelle de façon plus réfléchie et plus sereine.

 


Selon vous, quelle est la plus-value pour un étudiant de s’impliquer dans une association étudiante ?


Une association est un espace à côté des études, qui va permettre des apprentissages complémentaires, ou bien une mise en pratique concrète de ce que l’on apprend. S'impliquer dans une association étudiante, va donc permettre l'acquisition de compétences que l'on n'aurait pas forcément pu mettre en œuvre ailleurs.
Avant tout, l'engagement associatif est une première expérience qui permet de se tester en allant au devant de nouvelles expériences. On y prend conscience aussi bien de ses compétences, que de ses envies et de ses souhaits.
Enfin, et contrairement à ce que l'on tend encore trop souvent à croire, l’implication dans une association étudiante, permet de s’intégrer dans son université en côtoyant d’autres étudiants, et est donc un facteur de réussite scolaire.

 


Quelles sont vos attentes vis-à-vis des entreprises ?


La principale attente que l'on puisse aujourd'hui formuler, à l'égard des entreprises, est qu'elles puissent considérer les expériences associatives, au même titre que les expériences salariées, c'est-à-dire non comme un simple « plus », mais comme un véritable travail. Notre souhait est que la reconnaissance des expériences associatives, fasse l'objet d'une intégration dans les processus de recrutement.
 


Pour toute information sur Animafac, rendez-vous sur sur site Animafac.

Et pour toute information sur leur programme "Savoir valoriser ses copétences associatives", cliquez ici.

 

Bastien Engelbach

Chargé de mission à l'association Animafac

Tous les témoignages